Paysage de Loire

L’arche

Jérémy provoost

Laureate 2020 - 2021

Project « Vie sauvage ligérienne : du mont Gerbier-de-Jonc à Saint Nazaire »

Portrait

À l’âge de 15 ans, une rencontre avec un chevreuil a fait naître en moi la passion de la photographie animalière. Ce face à face a marqué mon esprit et l’envie d’immortaliser cette nature si proche de chez moi m'a poussé à acquérir mon premier appareil photo.

Aujourd’hui, je suis facteur à Orléans. Grâce à des horaires aménagés, j’ai la chance de pouvoir consacrer une grande partie de mon temps libre à la photographie animalière.

En tant que lauréat de l‘édition 2020 - 2021 de L’Arche PROJECT 25, je bénéficie d‘un soutien unique afin de réaliser mon projet photographique sur la biodiversité de la Loire. Gilles Martin m’accompagne dans cette aventure et expérience et ses connaissances seront un atout précieux.

The project
“Vie sauvage ligérienne : du mont Gerbier-de-Jonc à Saint Nazaire”

Project portfolio

Le Val de Loire est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 20 ans. Considérée comme le « dernier grand fleuve sauvage d’Europe » la Loire, du Mont Gerbier-de-Jonc à à Saint-Nazaire, est un havre de paix pour des milliers d’espèces animales et végétales.

Sa mosaïque de milieux naturels (tourbières, îlots de sables, mares, forêts alluviales) est propice à l’essor de la biodiversité. Le retour de la Loutre d’Europe et du Castor d’Europe est aujourd’hui le symbole de cette renaissance.

Mon projet à pour but de photographier la vie sauvage présente sur la Loire, de sa source à son estuaire sur plus de 1000 kilomètres. A travers mes images et mon témoignage, je souhaite émouvoir et sensibiliser le public à la préservation de ce fleuve majestueux sur lequel pèsent de nombreuses menaces.

 

Itinéraire

Carte de l'itinéraire de Jérémy Provoost

Une biodiversité très riche
 

+ de 60 espèces de mammifères :
La Loire abrite des mammifères remarquables. Durant les deux prochaines années, je vais axer mon travail photographique sur des espèce charismatiques comme la Loutre d’Europe, le Castor d'Europe et le Vison d’Europe. J'ambitionne également de photographier la plus grande chauve-souris d’Europe : le Grand Rinolophe.

+ de 200 espèces d’oiseaux d'oiseaux :
Le bassin de la Loire est une zone humide de tout premier plan en Europe pour l'observation des oiseaux. Parmi les 200 espèces présentes sur le fleuve, mon attention va se porter plus particulièrement sur les espèces migratrices comme la sterne naine, le balbuzard pêcheur, ou la grue cendrée.

+ de 30 espèces de reptiles et d’amphibiens :
Pour photographier les reptiles et les amphibiens présents sur les bords de Loire je vais bénéficier des conseils de Gilles Martin. Dans le cadre de l'Arche Project 25 je vais avoir l'opportunité de participer à l'un des stages de Macrophotographie qu'il organise dans le Parc naturel régional de la Brenne.

+ de 2000 espèces d’insectes :
On compte plus de deux mille espèces d'insectes dans les différents sites du bassin de la Loire. L’exploitation agricole et les fauches sont les principales menaces qui pèsent sur la pérennité de certaines d'entre elles comme le Damier de la Succise ou l’Hoplie bleue.

+ de 70 espèces de poissons :
Les milieux ouverts (torrent, ruisseau, rivière…) et les milieux fermés (étangs, gravières, lacs…) de la Loire abritent une grande variété d’espèces de poissons.  Ce fleuve est par ailleurs un grand axe de migration pour certaines espèces comme le saumon, l’anguille et l’alose.

+ de 1000 espèces de plantes :
La diversité des paysages ligériens favorise le développement de la flore. Grace à la préservation de certains sites, on observe le retour d'espèces rares telles que l’utriculaire, une plante aquatique flottante carnivore. Cependant, la propagation d‘espèces exotiques invasives nuit au développement des plantes locales. Il est urgent d’établir des plans d’actions afin de limiter leur propagation.

Une démarche éthique

Durant ces deux prochaines années de reportage, je mettrai un point d’honneur à réaliser mes prises de vues dans un respect absolu de la faune sauvage. Pour mener à bien cette mission, je serai entouré de scientifiques, naturalistes, associations et organisations de protection de l'environnement.

Matériel de prise de vues

Afin de couvrir toutes les facettes de la biodiversité ligérienne, je compte multiplier les approches et employer des techniques comme la macrophotographie, l'approche, l’affût fixe, l’affût flottant, la photographie aérienne au drone…
 

  • Reflex numérique : D7200 Nikon
  • Hypertélézoom : 150-600mm F/5-6.3 Sigma
  • Zoom transtandard : 17-55mm F/2.8 Nikkor
  • Objectif macro : 90mm F/2.8 Tamron
  • Trépied : TSC264 Starblitz
  • Drone : Parrot Anafi

Contact

Pour aider ou partager des idées avec Jeremy Provoost, n'hésitez pas à le contacter.
Email : jeremy.provoost@hotmail.fr

Site web : www.jeremyprovoost.com